26 septembre 2020
Réaliser l'entretien de son véhicule avant contròle technique

Optimiser les coûts de l’entretien de son véhicule

Afin de réduire les risques d’accident de son véhicule liés à des usures de pièces ou encore des défauts de fonctionnement, il est essentiel d’entretenir périodiquement sa voiture. Ces interventions visent généralement le moteur, les systèmes de sécurité ainsi que les systèmes électriques. Il s’avère que ce geste responsable et caractère spécifique d’un bon propriétaire a un prix, celui-ci étant souvent conséquent. Toutefois, il est tout à fait possible d’assurer soi-même l’entretien périodique de son véhicule, à condition d’avoir les bons outils et équipements. Dans cet article, l’on ciblera les tâches de difficulté moyenne ne nécessitant pas l’intervention d’un mécanicien. En cas de difficulté à exécuter ces opérations, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre garagiste agréé.

Liste non exhaustive des entretiens périodiques à faire sur son véhicule

Bien que les entretiens périodiques varient selon les véhicules, les modèles et bien d’autres critères comme les trajets, les conditions climatiques…, il est toujours important de savoir à quel niveau de la voiture intervenir. De plus, il est plus facile de cibler les parties sur lesquelles les usures et pannes surviennent le plus chez les 4 roues. Par ailleurs, les propriétaires sauront s’ils sont au stade des vérifications ou des remplacements en fonction des kilométrages (standards).

Les contrôles à faire

À différents niveaux du véhicule, il existe des pièces et des accessoires qui demandent à être surveillés à partir de 10 000 km. Et les attentions se porteront immédiatement sur la batterie. Après 20 000km, le propriétaire devra s’intéresser à la ligne d’échappement, le niveau d’huile dans la boite de vitesse ainsi que les durites moteur. Plus loin, à 60 000 km, il se tournera vers le contrôle du liquide direction assistée ainsi que de l’état du filtre à air. Enfin, à la barre des 100 000 km, les amortisseurs ainsi que les airbags demanderont à être vérifiés.

Les interventions nécessaires

Très tôt, la vidange de l’huile moteur doit se réaliser après avoir bouclé 10 000 km. Par la même occasion, le filtre à huile sera aussi à remplacer. Au niveau des liquides de frein et refroidissement, ces derniers seront à purger à 20 000 km. Les bougies ainsi que le filtre à gazole si le véhicule est un diesel et les courroies seront remplacés à 60 000 km. Le vidange de l’huile de boite de vitesse doit aussi se faire à ce stade. Par ailleurs, à 100 000 km, ce sera au tour du kit de distribution d’être substituer par de nouvelles pièces.

Acheter malin les pièces nécessaires à l’entretien du véhicule

Si vous n’avez pas le temps d’entretenir vous-même les parties faciles à gérer au sein d’un véhicule, vous pouvez toujours solliciter un garage spécialisé ou encore venir en concessionnaire. Il vous est impossible en conséquence d’optimiser les couts des entretiens au niveau de la main-d’œuvre. Vous pouvez cependant avoir la main sur les pièces de rechange. Exigez auprès de votre mécanicien que l’achat des pièces vous revient. Ainsi, il est possible de trouver des pièces automobiles à prix très abordable dans les commerces en ligne. Il est juste nécessaire de bien préciser le modèle de la voiture pour ne pas se tromper. En cas de doute, vous pouvez toujours demander avis auprès de votre mécanicien qui ne facturera généralement pas cette offre minime de consultation.

Quels entretiens peuvent se faire dans son propre garage ?

Avant toute chose, dès qu’une certaine compétence technique est nécessaire pour des travaux d’entretien sur un véhicule, il est toujours judicieux de faire appel à un professionnel. Sinon, les propriétaires auront toujours des lots d’entretien qui cadreront dans leur compétence. La vidange notamment est une opération fréquente pouvant être réalisée chez soi dans son garage. Elle concerne celle du liquide refroidissement ainsi que l’huile moteur. En termes de changement de pièces fonctionnelles simples, on peut également se débrouiller seul avec la batterie, les ampoules ou encore les balais d’essuie-glaces. En résumé, il ne faut pas intervenir seul et même à plusieurs en étant amateurs sur les moteurs et autres systèmes mécaniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *