2 décembre 2021
vide grenier Bruxelles

Comment réussir son vide-grenier à Bruxelles ?

En voyant tous les objets inutiles conservés par nostalgies et des vêtements oubliés entassés dans vos placards, vous vous êtes enfin décidé à faire un vide-grenier. Voilà une bonne idée qui vous permettra d’avoir plus d’espace dans votre maison tout en vous récompensant d’une petite cagnotte. Découvrez les étapes nécessaires pour réussir son vide-grenier Bruxelles.

Faire l’inscription à un vide-grenier

Pour gérer votre inscription au vide grenier Bruxelles, vous avez la possibilité de vous orienter vers un site internet ou vers une institution locale. Il peut s’agir de la mairie, d’une association sportive ou des pompiers. C’est à cette étape que vous pourrez négocier un emplacement. Il est donc important d’en préciser la taille lors de votre enregistrement.

Généralement, ce genre de location ne coûte pas trop cher. Vous devriez prévoir entre 10 et 15 euros, mais on pourrait aussi vous proposer de payer 2 ou 3 euros par mètre carré.

Faire le choix des objets à intégrer

Cette seconde étape est cruciale, car le succès dans vos ventes dépendra de la qualité des objets choisis. Commencez par faire le tri des objets qui ne vous servent plus et assurez-vous qu’ils soient encore en état. Pour les vêtements, gardez à l’esprit que, propres, ils se vendront plus rapidement. Les outils électroniques doivent être fonctionnels et en bon état. Il est interdit de vendre des objets neuf, faites donc très attention dans vos sélections. Les outils de puériculture quant à eux se vendent assez bien. Aussi les livres et les bandes dessinées peuvent intéresser bien des passionnés.

Organiser la vente

Cette étape doit démarrer la veille pour éviter les oublis de dernière minute. Commencez par faire un inventaire de vos articles avec des estimations de prix pour vous faciliter la négociation en face des clients. Vous pouvez par exemple classer des moins chers comme les livres et les bandes dessinées entre 1 et 2 euros, la vaisselle entre 10 et 15 euros aux plus coûteux, les appareils électroniques, aux plus de 20 euros.

Votre marchandise doit être rangée de manière à vous rendre facile le déplacement vers le lieu de la vente. Préparez aussi vos accessoires, vos tables, chaise, porteur, sac en plastique, une bâche et un imperméable pour ne pas vous laisser surprendre par la météo. Pour régler les petits soucis de monnaie, prévoyez de petites pièces et une caisse pour sécuriser votre argent.

S’occuper des articles non vendus

Il est probable que certains articles de votre marchandise ne s’en aillent pas. Si vous n’avez pas envie de les ramener à la maison, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez faire une bonne action en offrant les plus utiles aux personnes dans le besoin. Si vous jugez par contre que certains objets peuvent être recyclés, vous pouvez les envoyer dans des structures de recyclage. D’autres entreprises peuvent encore vous proposer d’acheter vos objets inutiles pour en retirer certains matériaux réutilisables. Quelle que soit l’option que vous choisirez, vous n’aurez pas de regret, car vos invendus seront mieux ailleurs que coincés dans votre maison.

Pour conclure, retenez que la réussite de votre vide-grenier dépend surtout de votre capacité d’anticipation et d’organisation. Vous pouvez toutefois faire appel à des professionnels pour vous faciliter la tâche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *