7 août 2020
perou

Notre top des plus beaux patrimoines archéologiques du sol péruvien

Lorsqu’on évoque le Pérou, toute une série d’images de cette destination comble notre profonde imagination. Mais, le cliché qui nous vient en premier lieu en tête, c’est son prestigieux patrimoine historique, dont l’éternel Machu Picchu. À côté de cette symbolique cité, d’autres merveilles archéologiques enjolivent les terres péruviennes. Découvrons ses patrimoines archéologiques plus en détail dans cette rubrique.

Kuelap : la forteresse oubliée du territoire péruvien, à découvrir

Si vous êtes un passionné d’archéologie, il est sans conteste que le Pérou vous passionne grandement. D’une région à une autre, cette contrée mythique d’Amérique du Sud propose un site où l’on peut en apprendre plus sur l’histoire du pays. A cela s’ajoutent ses différentes civilisations depuis des années. Pour ouvrir notre chapitre sur la découverte du Pérou, la première étape s’agit du cap vers Kuelap. Par rapport à d’autres sites archéologiques, il s’agit d’une construction récente, puisqu’elle a été érigée au 10e siècle. Ce qui lui a permis de conserver son authenticité.

Il est à noter que cette curiosité architecturale culmine à une hauteur de 3000 m d’altitude. Elle abrite un grand nombre de bâtiments, dont la majorité d’entre eux est de forme cylindrique. Parmi ces principales bâtisses, on peut citer notamment l’El Tintero, La Atalaya et l’El Castillo. La construction de toute cette forteresse revient aux Chachapoyas. L’ingéniosité de l’architecture de Kuelap et ses habitations circulaires, de même que ses remparts regorgent bien des mystères. Une chose est néanmoins certaine, c’est que les Incas ont beaucoup appris des Chachapoyas côté construction.

Chavin de Huantar et Caral-Supe : des œuvres archéologiques à part entière

De par leur authenticité et leur importance, bon nombre de sites archéologiques péruviens sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tel est le cas du fameux Chavin de Huantar. Ce bel héritage s’élève dans la partie nord du Pérou, au cœur de la cordillère blanche. Il se caractérise par ses deux remarquables ensembles qui sont le nouveau et le vieux temple. Il est à noter que le site était un lieu de pèlerinage où avaient lieu de grandes cérémonies religieuses.

En outre, Caral-Supe est une autre merveille archéologique inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Celle-ci est absolument à voir si l’on souhaite en connaître davantage sur la civilisation Caral lors d’un circuit découvert au Pérou. Cette civilisation est bien plus ancienne que celle des Incas. Toutefois, elle est moins connue que cette dernière du fait qu’elle n’a été découverte que récemment. Notons que cette civilisation a laissé derrière elle de nombreux monuments ainsi que d’autres traces de son existence.

Choquequirao : une curiosité architecturale aux mille et une richesses

Avant de clore cette découverte archéologique péruvienne, la visite de Choquequirao est une étape incontournable. En ruines, ce joyau partage plusieurs similarités avec le Machu Picchu, tant dans son organisation structurelle que dans son architecture. Le site est encore quelque peu méconnu des voyageurs et ne connaît donc pas les problèmes liés au tourisme de masse. Si l’on veut ainsi sortir des sites classiques du pays, cette adresse est toute désignée au cours d’un circuit perou découverte.

Par ailleurs, Choquequirao s’entoure de divers mystères et légendes. En passant par un bon guide touristique, celui-ci ne manquera pas de nous en apprendre davantage sur ce lieu légendaire. Aussi, sur cet endroit, il faut s’attendre à découvrir d’innombrables curiosités et des traits uniques introuvables au Machu Picchu. En effet, il présente une certaine ressemblance à ce dernier, la représentation architecturale des deux sites est similaire. Si vous êtes passionnés de trekking, Choquequirao est idéal pour pratiquer cette activité. Situé sur un flanc d’une montagne, il vous invite à admirer ses ruines culminant à 3100 m d’altitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *