26 septembre 2020
La maison passive moderne

Tour d’horizon autour du concept « maison passive »

De maison classique à maison passive, il est possible de rénover entièrement son habitation pour la rendre « passive ». Construire et orienter directement celle-ci vers le concept passif est également possible. Mais que veut dire « maison passive » ? Une habitation est dite passive lorsque celle-ci justifie d’un bilan énergétique des plus moindres. Au niveau de la consommation, en effet, seuls les appareils nécessitant une source d’énergie ne pouvant pas être produite par la maison sont utilisés. En d’autres termes, une maison passive est une maison qui se suffit à elle-même, donc écologique.

Les spécificités d’une maison écologique ou passive

Des points en particulier font que la maison passive soit facilement identifiée parmi les autres habitations. Chaque détail présent ou mis en exergue par ces constructions a un but précis pour lui donner pleine fonction et être parfaitement autonome.

L’emplacement géographique

L’emplacement géographique d’une maison passive est stratégique. Cette dernière vient toujours s’installer en hauteur, et rarement dans des zones basses. En effet, l’habitation a besoin d’une forte exposition pour bien capter les rayons du soleil, mais également le vent, de ceux-ci seront tirées toutes les énergies nécessaires pour subvenir notamment au chauffage passif à instaurer. Par ailleurs, l’orientation est aussi spécifique de manière à optimiser les apports obtenus de ses sources d’énergie naturelle.

Une forte isolation thermique

Le système d’isolation comprend également les pièces les plus distinctives d’une maison passive. En aucun cas il ne faut que cette habitation écologique puisse présenter des déperditions thermiques puisque les moyens utilisés pour produire un confort optimal dans ce domaine sont déjà très limités. Les murs ainsi que toutes autres parties de la maison sont ainsi dépourvus de ponts thermiques, les pièces de menuiserie et le toit en l’occurrence.

Une étanchéité à toute épreuve

Hormis l’étanchéité à l’eau, une défaillance à ce niveau mettrait à mal l’isolation thermique installée, une maison passive présente également une gestion exceptionnelle de l’air. En effet, l’air doit circuler dans un seul sens au sein de l’habitation, et il ne doit pas aussi excéder en volume. Ces critères sont dument assurés par l’orientation, mais la maison doit aussi présenter quelques dispositifs étanches pour diriger l’air pénétrant à l’intérieur.

Des panneaux solaires à moyenne et grande échelle

L’énergie le plus utilisée pour alimenter les différents appareils au sein d’une maison passive est tirée des rayons du soleil. Une telle habitation se dote ainsi des dispositifs nécessaires pour réaliser cette opération, en l’occurrence des panneaux photovoltaïques. Ces derniers seront en nombre selon notamment la taille de la maison, le nombre des occupants ou encore les besoins en énergie des équipements électroménagers.

Des électroménagers les moins énergivores du marché

Chez une maison passive se retrouvent généralement les appareils électroménagers qui sont les moins énergivores du marché. En effet, le bilan énergétique de l’habitation ne doit pas excéder un seuil légal, conformément aux règlementations qui régissent la maison passive. De plus, avec l’utilisation de source naturelle en grande partie, les appareils à forte consommation peuvent ne pas fonctionner.

Des constructeurs spécialisés pour concevoir une maison passive

Tout pour la maison vous oriente vers des professionnels dans la conception d’une maison passive. Ce chantier est complexe, et ne peut être exécuté que par des professionnels du bâtiment, qui plus est, ceux justifiant uniquement d’une certification spécifique à ce type de construction. Les détails techniques évoqués demandent une attention particulière, bien qu’ériger la maison au début soit toujours assimilable aux travaux ordinaires. En termes de budget, l’investissement de départ est assez conséquent. Toutefois, sur le long terme, la maison passive arrive à amortir ce capital. En effet, la consommation énergétique faible de ces habitations permet de réaliser des économies. Par ailleurs, l’État subventionne et allège les charges liées à l’achat des équipements utilisés dans une maison passive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *