17 juillet 2024
L'achat de thermopompes

Guide pour la pose et l’achat de thermopompes

Peu importe le type ou le prix de la thermopompe que vous choisissez, vous avez besoin d’un guide très détaillé. Ceci s’applique également aux conditions d’achat de la pompe à chaleur et aux principes de base de l’installation. Les pompes à chaleur sont parfaites pour assurer le confort de chauffage et de climatisation toute l’année à la maison. Ils sont très économiques et réduiront vos frais mensuels de chauffage selon votre situation.

Critères de choix pour l’achat d’une pompe à chaleur

Lors de l’achat de thermopompe ou avec l’idée d’une installation pompe à chaleur, il convient de se concentrer sur les points suivants :

– Le COP : coefficient de performance

Le COP d’une pompe à chaleur calcule le rapport de chaleur dégagée ou fournie en unités BTU à l’apport d’énergie. Une pompe à chaleur air a souvent une COP de 2,3 à 3,3, tandis qu’une pompe à chaleur géothermique a une COP de 2,5 à 3,8. Cela signifie que pour chaque kilowatt d’électricité approvisionné à la pompe à chaleur avec 2,8 de COP, il y a 2,8 kWh de chauffage subvenu dans la maison. Notez que plus la COP est élevée, plus le système assure en efficacité.

– La capacité BTU

A l’achat d’une thermopompe, choisissez près de 20 BTU pour chaque mètre carré d’espace habitable de votre maison. Un nombre qui varie en fonction de divers facteurs, tels que la hauteur du plafond, la grandeur des fenêtres et des portes et le nombre d’habitants. Faites évaluer votre maison par un professionnel agréé en CVC pour déterminer la taille appropriée de la pompe à chaleur.

– Le SPF : facteur de performance saisonnier de chauffage

Le SPF mesure l’efficacité d’une pompe à chaleur à air. Plus, il est élevé, plus le système est efficace, etc. Il évalue simplement la production de chaleur en BTU par rapport à l’énergie consommée d’électricité pendant la période de chauffage.

– Le refroidisseur

N’hésitez pas à rechercher un système disposant cette option si vous voulez une pompe à chaleur qui chauffe l’eau chaude dans votre maison, en plus de chauffer les différentes pièces.

– La régulation de température

Pouvoir paramétrer entre chauffer et refroidir des lieux spécifiques de votre maison avec un chauffage contrôlé peut être excellent pour réduire la consommation d’énergie. Mais encore, cela peut augmenter le confort et pourvoir une option captivante pour beaucoup de foyers.

– Le son émis

Le compresseur extérieur après l’installation pompe à chaleur peut émettre un bruit plutôt assourdissant. Veillez donc à acheter une unité équipée d’une cote acoustique extérieure de moins de 7,6 bels. En effet, plus la valeur est faible, plus l’appareil est moins bruyant.

– Le contrôle à vitesse variable

Cette option prévient les fluctuations de température en procurant l’air de façon mieux commandée, plus lente et plus silencieuse.

– La garantie

La garantie des pompes à chaleur couvre les réparations ou les défauts. Des fabricants renommés offrent actuellement une garantie de cinq à dix ans sur les produits.

Les étapes d’installation d’une pompe à chaleur

L’installation pompe à chaleur est une opération complexe et ne doit pas être considérée comme un bricolage. Bien qu’il soit très tentant de payer moins cher, si vous ne voulez pas faire appel à un professionnel pour la pose, mieux vaut ne pas le faire vous-même. En effet, les thermopompes comportent de nombreux composants sophistiqués, notamment l’électricité, les canaux, la plomberie et le gaz ; ils nécessitent une pose de précision et des outils à usage professionnel par un spécialiste confirmé. Les pompes à chaleur sont spéciales et nécessitent un haut niveau de compétence pour une installation et un entretien convenables. C’est pourquoi il convient de comprendre comment installer une pompe à chaleur. Il suffit de suivre les étapes ci-dessous :

  • Installation du condenseur

C’est la partie du système qui est à l’extérieur. Liez le condensateur au sol ou placez-le contre les supports de la maison. Nettoyez surtout la zone environnante pour enlever la saleté et la crasse et assurez-vous que l’eau de pluie et la neige ne pénètrent pas dans l’appareil. Cela évite le risque de dommages ou de performances réduites du système.

  • Pose de(s) support(s) de traitement de l’air intérieur

Avant d’installer l’unité de ventilation, nous continuons avec l’installation de la plaque de fixation sur les chevilles. Ensuite, il est nécessaire de percer l’emplacement de montage dans l’unité extérieure, reliant ainsi la ligne entre les deux.

  • Montage de l’unité de traitement d’air

Le groupe motoventilateur interne doit être précisément fixé sur les supports. Ensuite, le tuyau de commande, les tuyaux de réfrigérant et le conduisent d’évacuation des condensats doivent être insérés dans le trou créé à l’étape 2. C’est ainsi que la liaison à l’appareil externe est établie.

  • Connexion les unités intérieures et extérieures

Il faut ensuite relier les éléments précédemment introduits dans le trou. Les deux unités intérieures et extérieures doivent être connectées.

  • Enveloppement des lignes

Un cache en plastique spécial peut cacher les lignes désagréables de l’extérieur de votre maison. Cela sauve l’apparence de la structure et l’attractivité de votre propriété.

  • Établissement des derniers raccords

Pour finir, le manomètre et la pompe à vide doivent être raccordés aux tuyaux de refroidissement. Il détecte les fuites et, si nécessaire, nettoie les tuyaux avant de pomper le réfrigérant dans le système. Une fois cette étape terminée, la pompe à chaleur doit être allumée pour tester qu’elle fonctionne comme il se doit.

Et n’oubliez pas, ce ne sont que des lignes directrices de base. L’installation pompe à chaleur reste un projet compliqué impliquant plusieurs étapes complexes. Par conséquent, on pense que les travaux de pompe à chaleur sont mieux s’ils sont effectués par des professionnels qualifiés. Cependant, cela n’enlève rien au fait que les propriétaires doivent comprendre les étapes de la pose d’un système de thermopompe.

Une thermopompe peut s’utiliser seule pour chauffer votre maison ou lui servir de chauffage complémentaire. Il peut également, selon le modèle choisi, contribuer au chauffage de l’eau sanitaire et à la climatisation, garantissant ainsi des coûts d’énergie réduits. Selon certaines études, la résistance moyenne d’une pompe à chaleur varie de 10 à 20 ans en fonction du type. Il existe même des thermopompes à sources au sol qui résistent jusqu’à 25 ans. En tout cas, si vous avez besoin d’un chauffage durable qui réduit considérablement vos dépenses énergétiques mensuelles, l’installation pompe à chaleur est la meilleure option pour votre maison.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *